1. Bourgeoisies marchandes et traites négrières au XVIIIème siècle

Objet : Cours histoire 4ème
Thème : Europe, 18ème siècle, colonisation, empires coloniaux
Manuel utilisé : Hatier 2016

Chapitre 1 : Bourgeoisies marchandes, commerce international et traites négrières au XVIIIème siècle.

Introduction : Photos page 10 :

Montrer la richesse de ce couple, la présence de produits coloniaux, des esclaves.

Demander la date de début de la conquête du monde (1492)

Bilan au 18ème :

Au XVIIIème siècle, suite au développement du commerce entre différents continents, un groupe de grands marchands est né et s’est développé. Cela a été possible grâce à la traite des Noirs.

I° Les grands empires coloniaux.

Compétences : lire une carte ; savoir se repérer sur un planisphère.

Questions page 13 sauf la 5 :

  1. Les principaux empires coloniaux sont :
  • France : Canada (jusqu’en 1763), Louisiane, îles des Antilles
  • Royaume-Uni : côte de l’Amérique du nord, Jamaïque,
  • Espagne : Amérique centrale et du sud
  • Portugal : Brésil, côtes de l’Afrique
  • Provinces-Unies : Guyane en partie, Indonésie
  1. Les comptoirs anglais en Inde sont : Madras, Bombay, Calcutta ; les français sont Mahé et Pondichéry.
  2. Le navire contourne l’Afrique par le sud puis traverse l’océan indien. Il ramène des épices, de la soie, du thé, de la porcelaine, des cotonnades.
  3. Le navire part d’Europe, se dirige vers le sud avec des armes, des étoffes de l’alcool qu’il échange contre des esclaves en Afrique puis se dirige vers l’ouest. Il accoste en Amérique d’où il repart avec des produits issus des colonies (sucre, café, coton, argent), qu’il emmène en Europe.
  1. Le centre de l’Amérique du sud, et de l’Afrique ainsi que le nord de l’Amérique du nord sont inconnues des Européens.

Schéma du commerce triangulaire à compléter

II° La traite négrière

A° De l’Afrique à l’Amérique

Compétence : rédiger un texte à partir d’informations issues de différents documents.

Etude des pages 22-23 + texte 3 p.29 + page 30

Méthode :

  1. Trier les informations et les classer dans le tableau
  2. Rédiger en commençant par  » Entre la fin du 17ème siècle et la fin du 18ème siècle, la traite négrière prend un essor considérable. »

 

Les esclaves en Afrique La traversée de l’Atlantique L’arrivée  en Amérique
  • Ils sont achetés ou capturés, ou enlevés à l’intérieur du continent
  • Ils sont conduits à la côte atlantique à pied ou en pirogue, attachés ; forte mortalité
  • Ils sont examinés par un médecin comme des animaux qui vérifie leur robustesse
  • Ils sont échangés contre des marchandises
  • Cela concerne plus de 12 millions de personnes
  • Ils sont empilés dans les cales, enchaînés, sans aucune hygiène
  • Ils sont lavés à l’eau de mer et servent de distractions
  • Nombreuses maladies
  • Suicides
  • Durée du voyage : 2 mois
  • Ils sont vendus comme des marchandises sur le marché, parfois par lots

Résumé :

Entre la fin du 17ème siècle et la fin du 18ème siècle, la traite négrière prend un essor considérable. Plusieurs millions d’esclaves sont achetés, capturés, ou enlevés à l’intérieur du continent africain. Ils sont conduits à la côte atlantique à pied ou en pirogue, attachés ; ces marches provoquent une forte mortalité. Ils sont alors examinés par un médecin  qui vérifie leur robustesse comme des animaux. S’ils sont reconnus en bonne santé, ils sont échangés contre des marchandises.  Pour traverser l’océan, ils sont empilés dans les cales, enchaînés, sans aucune hygiène. Les femmes sont séparées des hommes et des enfants. Ils sont lavés à l’eau de mer et servent de distractions. De nombreuses maladies et les conditions désastreuses du transport provoquent une forte mortalité. Arrivés en Amérique, ils sont vendus comme des marchandises sur le marché, parfois par lots.

  1. B) Etre esclave

Compétence : raconter à partir de documents divers

Utiliser les documents Pages 24-25

Aide : tu peux suivre le plan suivant :

  1. Décrire une plantation.
  2. les conditions de vie des esclaves ?
  3. les espoirs pour la vie des esclaves ?

La plantation est divisée en plusieurs parties : la maison du maître est construite légèrement en hauteur tandis que les esclaves logent dans des cases regroupées en village. Celles-ci sont construites en torchis,  sont très humides, les meubles quasi-inexistants ; les incendies y sont fréquents. Le reste du domaine est consacré à l’exploitation agricole : les champs de canne à sucre (cultures exportées), les champs de manioc et de bananier, cultures vivrières, les bâtiments pour la transformation des cultures et des pâturages pour le bétail. Le temps de travail est très long avec peu de pauses, le travail est fatiguant.  L’esclave est soumis à son propriétaire  qui a droit de justice, de vie et de mort. Les châtiments sont appliqués par le maître ou par d’autres esclaves. En outre, l’esclave ne possède rien.

Le Code noir de 1685 protège un peu les esclaves français, en interdisant la torture ou en demandant  aux maîtres de continuer à s’occuper des infirmes.

III° L’enrichissement de l’Europe : l’exemple de Bordeaux

  1. A) Exemple d’une famille de négociants.

Compétence : savoir rédiger un portrait d’un personnage

Etude des pages 18-19

Explique l’enrichissement de la famille Bonnaffé au 18ème siècle puis les conséquences pour sa vie personnelle et familiale. Démontre que naît alors un groupe social privilégié.

Corrigé :

François Bonnaffé, simple commis au début de sa carrière, s’intégre au grand commerce triangulaire au cours du 18ème siècle. Rapidement, les bénéfices réalisés grâce aux échanges avec les colonies lui assurent une certaine fortune. Son intégration au monde du grand négoce est accentuée par son mariage. Ainsi, il peut développer son entreprise. La fortune qu’il gagne lui permet d’acheter des biens immobiliers  et de construire un hôtel particulier qui porte son nom. Ses biens sont redistribués à ses enfants qui peuvent ainsi poursuivre son œuvre.

  1. B) l’essor d’une ville : Bordeaux

Compétence :   Décrire l’évolution d’une ville et son essor grâce à des peintures et plans.

Livre pages 14 à 17.

Corrigé :

Bordeaux est un port actif tourné vers l’Atlantique, situé à l’embouchure de la Garonne. Ses marchands participent au commerce triangulaire avec les colonies d’Amérique centrale ou d’Amérique du nord d’où ils ramènent des produits tropicaux qui sont ensuite vendus  dans toute l’Europe. Ce commerce se développe fortement à partir de 1760.

Grâce à ce commerce, la ville se transforme en s’agrandissant. Les commerçants enrichis construisent de  nombreux hôtels particuliers et des bâtiments publics comme le théâtre ou la place royale. Les quais sont réaménagés.