La France de 1815 à 1914

 

 

 

CHAPITRE 9 : La France de 1815 à 1914

 

Introduction : Les différents régimes politiques du XIXème siècle :

Frise page 145 et photos pages 144-145

Commentaire :

Pendant le XIXème siècle, la France met difficilement en place un système républicain après différentes tentatives de restaurer la monarchie.

I° 1815-1870 : Alternance de régimes monarchiques et républicains instables

A° Le retour de la monarchie : 1815-1848

Lire résumé page 152 en utilisant texte 1

Résumé :

De 1814 à 1848, une monarchie constitutionnelle s’installe en France : le suffrage est censitaire. Ce n’est plus une démocratie : les lois ne sont pas faites par le peuple.

En 1830, la révolution des 30 Glorieuses tente de limiter cette dérive monarchiste mais ce n’est qu’en 1848 que la République est restaurée.

Travail sur Delacroix : p. 146-147 en utilisant la fiche-méthode.

Revenir à la page 152 et texte 3 page 153

B° La IIème république : 1848-1852

Pages 148-149 puis doc 4 et 5 page 153

La révolution de 1848 (le printemps des peuples) installe la seconde république :. D’importantes réformes sont appliquées :

  • Suffrage Universel masculin
  • abolition esclavage

Mais Louis Napoléon Bonaparte, Président de la République fait un coup d’état le 2 décembre 1851 et garde le pouvoir. Il met alors en place un régime autoritaire : le second empire, (1852-1870) qui s’effondre suite à une guerre contre la Prusse.

II° Les débuts de la IIIème République

  1. Une naissance difficile : la Commune

Dossier pages 150-151 :

Après cette défaite, à Paris assiégée par les Prussiens, un gouvernement provisoire proclame la République le 4 septembre 1870. Le peuple se révolte, la Commune est proclamée. Elle apporte provisoirement d’importants changements :

  • La République
  • Les libertés individuelles : écrire, se réunir, s’associer,
  • L’ enseignement laïc
  • La création d’un système d’assurance communal contre le chômage, la faillite.
  • La liberté politique : souveraineté populaire à tous les niveaux
  • La lutte contre la pauvreté.

La Commune est écrasée en mai 1871. La IIIème république se met peu à peu en place.

  1. Les fondements de la République

  1. la rédaction d’une Constitution

Document 4 page 162 :

Pourquoi cette constitution montre t-elle un régime démocratique ?

  • Séparation des pouvoirs
  • Suffrage universel
  • Présence de deux assemblées qui votent les lois.
  • Le pouvoir exécutif est contrôlé par le pouvoir législatif.

Les principaux symboles sont définis :

Pages 156-157 :

  • Le drapeau tricolore
  • La fête nationale du 14 juillet
  • Le bonnet phrygien
  • La devise
  1. Les grandes réformes républicaines

Des années 1880 à 1914, de grandes réformes sont votées et de grands principes sont affirmés :

Pages 154-155 : Jules Ferry

Question 4 :

Lois scolaires

Lois sur la démocratie

Gratuité de l’enseignement primaireEnseignement obligatoire laïc de 6 à 13 ans 

(lire texte 5)

Liberté de réunionLiberté de la presseLiberté syndicale

Désignation des maires par les conseils municipaux.

Autre réforme : la séparation des Eglises et de l’Etat :

Dossier pages 160-161, questions 2, 3 et 4 :

2. Les membres du clergé ne reçoivent plus de traitement de l’Etat qui ne nomme plus les évêques.

3. La loi reconnaît la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes

4. Briand justifie cette loi par l’opposition de l’Eglise à la République lors de moments de crise.

Mais la République est ternie par un scandale : l’affaire Dreyfus

Dossier p. 158-159 :

Travail : A raconter :

 

 

L’affaire Dreyfus est une affaire d’espionnage qui conduit l’armée française, en 1894, à condamner un des siens, Dreyfus, au bagne. Malgré des preuves de son innocence, elle refuse de réviser son procès. Sous l’impulsion d’intellectuels comme Zola dans l’article « J’accuse » de 1898 et des hommes politiques du parti radical, les dreyfusards réclament la révision du procès au nom de la justice, de la légalité tandis que les anti-dreyfusards le refusent par antisémitisme et pour protéger l’armée. Finalement, en 1906, Dreyfus est innocenté et acquitté.

La liberté guidant le peuple

Identifier :

Peinture sur toile de Delacroix de 1830-31, 3.25 x 2.6m, au Louvre

Contexte : révolte de 1830 contre la tentative du roi de revenir à la monarchie absolue.

Décrire :

La scène se déroule à Paris (tours de notre Dame). Elle montre une foule en train de franchir une barricade, cette foule est dirigée par une femme qui symbolise la Liberté qui porte sur elle des symboles révolutionnaires : le drapeau, le bonnet phrygien et elle est armée. Elle entraîne avec elle la bourgeoisie, des ouvriers, les étudiants, un ancien rural, un gamin de Paris. Des soldats sont dépouillés et tués. La fumée représente la poudre dons la violence.

La Liberté est montrée en plus grand, elle est déterminée.

Les couleurs sont vives

Intérêt :

Delacroix montre son engagement pour cette révolution, il montre la détermination des révoltés qui se battent pour leur liberté.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *