les PMA et la mondialisation

 

Objet : Cours géographie 4ème
Thème : PMA mondialisation
Manuel utilisé : Hatier 2010

 

Chapitre 7 : LES PAYS LES MOINS AVANCES ET LA MONDIALISATION

Etude de cas : le Bangladesh.

Pages 354-355

  1. Le Bangladesh se situe en Asie du sud, au bord de l’Océan indien, le long du golfe du Bengale, sa capitale est Dacca.
  2. La pauvreté est montrée par le fait que 50% de la population vive en dessous du seuil de pauvreté, que l’espérance de vie est de 66 ans et que le taux d’alphabétisation des adultes est de 54 %.. Il est 140ème rang pour l’IDH. Une partie des gens vivent dans des bidonvilles.
  3. L’économie est avant tout agricole.
  4. Le Bangladesh est soumis aux inondations provoquées par la mousson et aux crues des fleuves.
  5. Le pays est endetté et dépend de l’extérieur (aide publique au développement).
  6. L’industrie navale se développe car la main d’œuvre est moins chère.

Résumé :

Le Bangladesh présente les caractéristiques d’un PMA : l’IDH est faible, la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Il est en retard pour les conditions sanitaires et l’alphabétisation. L’activité principale est l’agriculture  peu mécanisée. Mais le Bangladesh peut se développer grâce sa main d’œuvre moins chère : des entreprises étrangères viennent s’y installer comme pour le textile et l’industrie navale. Ainsi, le pays peut exporter.

II° Quel avenir pour les PMA ?

Utiliser tous les documents   des pages 348 à 363 pour construire un texte sur les PMA  :

Introduire en donnant le nombre de PMA et leur localisation puis faire deux parties : la première caractérise les PMA et le deuxième montre les  possibilités d’avenir.

http://www.youtube.com/watch?v=yGtbagiblH4&index=39&list=PLEB5B596308D757F4    travail des enfants

http://www.youtube.com/watch?v=F621iiH7UVU&index=3&list=PLEB5B596308D757F4    filles au Laos

  1. Caractéristiques : des pays en retard de développement et peu insérés dans l’économie mondiale :
  • PIB très faible
  • Problèmes pour la santé : faible espérance de vie, fort TMI, dénutrition des enfants, pandémies
  • l’éducation : analphabétisme
  • la technologie
  • pauvreté : bidonvilles, de nombreux habitants sous le seuil de pauvreté
  • travail des enfants
  • Troubles intérieurs, guerres civiles
  • Afrique : 2 % des échanges et des investissements
  • Mariages précoces

Résumé :

Les 50 états qui composent les PMA  sont avant tout situés en Afrique et en Asie du sud.

Leur point commun est leur retard de développement qui est caractérisé par une situation désastreuse des conditions sanitaires. Celles-ci provoquent un fort taux de mortalité infantile et une faible espérance de vie. Les populations sont souvent analphabètes et connaissent un important retard technologique. C’est dans ces Etats que l’on rencontre les plus grands bidonvilles. Les revenus, inférieurs au seuil de pauvreté incitent les familles au travail des enfants. Enfin, ces conditions de vise difficiles sont souvent aggravées par une situation politique instable avec de nombreuses guerres civiles ou de voisinage.

  1. Perspectives de développement :
  • Tourisme
  • Début de démocratisation (Sénégal)
  • Création d’activités à partir de matériaux de récupération comme en Ethiopie
  • Amélioration des conditions sanitaires
  • Développement d’aéroports
  • Richesse en matières premières
  • Délocalisations

Résumé :

Avec un PIB très faible, ces PMA sont peu intégrés à l’économie mondiale. Cependant, quelques signes permettent de prévoir un avenir meilleur à certains de ces états. En effet, ils connaissent souvent un début de stabilisation politique avec l’extension de systèmes démocratiques comme au Sénégal. L’exportation de leurs richesses en matières premières et le développement des délocalisations d’entreprises des pays riches leur permettent  de bénéficier de revenus qui peuvent être investis dans le développement.  Ainsi, les conditions sanitaires des populations peuvent être améliorées et des infrastructures peuvent être créées comme les aéroports qui facilitent l’arrivée de touristes, autre facteur de développement. Mais il faudra des décennies pour que ce développement soit généralisé.