3. La France pendant la seconde guerre

Objet : Cours histoire 3ème
Thème : France, régime de Vichy, Pétain, De Gaulle, résistance, collaboration
Manuel utilisé : Nathan 2016

CHAPITRE 3 : La France 1940-1944 : Collaboration et résistance

Introduction : En 1939, la France décide de déclarer la guerre à l’Allemagne qui envahit la Pologne. A partir du 10 mai 1940, elle est envahie par les troupes nazies.

  1. I) Que faire face à l’invasion nazie ?

Compétence : comparer deux documents contemporains.

A travers les discours de Pétain et De Gaulle en juin 1940, s’opposent deux versions opposées de l’attitude à adopter.

 

Comparer ces textes : auteur, nature, date, contexte, contenu :

Ce sont deux appels radiodiffusés, en France le 17 juin 40 pour Pétain, à la BBC le 18 juin 40 pour De Gaulle. Pétain est le Président du conseil, De Gaulle est un militaire. Les deux textes évoquent la défaite face à l’Allemagne. Pétain pense qu’elle est définitive alors que De Gaulle ne le pense pas. Face à cette situation, Pétain pense qu’il ne faut rien faire et discuter avec les Allemands tandis que De Gaulle pense que la France, qui peut compter sur son empire colonial, les Anglais et les Etats-Unis, appelle à la résistance.

Ces deux visions sont à l’origine de deux politiques différentes : la collaboration avec l’Allemagne et la résistance.

II°  Le régime de Vichy et la collaboration 1940-1944 :

Compétences :

  • Travailler en groupes
  • Extraire les informations essentielles de documents

Documents :

  • DVD 1 film 3 : 5′
  • Carte page 74 à décrire :

Cette période commence avec la signature de l’armistice par Pétain le 22 juin 1940 : la moitié de la France est occupée, le gouvernement s’installe en zone libre à Vichy.

A retenir :

  1. Un régime antirépublicain :
  • juillet 1940 : il prend les pleins pouvoirs : cumul des pouvoirs législatifs et exécutifs : c’est la naissance de l’Etat français.
  • Culte de la personnalité
  1. Une nouvelle société :
  • Propagande
  • Pas d’égalité des hommes
  • Interdiction de la grève.
  • Nouvelle devise : Travail, Famille, Patrie
  1. La limitation des libertés:
  • Création de camps d’internement : Répression contre les communistes, les résistants
  • Contrôle de la radio
  1. Un régime antisémite :
  • Mise en place d’un statut des Juifs qui leur interdit de nombreux métiers : administration, armée, école, presse
  • Propagande antisémite
  • Port de l’étoile jaune
  1. La collaboration avec l’Allemagne :
  • Recensement des Juifs
  • Loi d’aryanisation des biens juifs
  • Rafles dont celle du Vel d’Hiv du 16 juillet 1942
  • Mise en place de la relève puis du STO
  • Création de la Milice
  • l’économie française fonctionne au profit de l’Allemagne

Au total plus de 80 000 Juifs sont déportés ; 2500 survivent.

III)  Naissance et développement de la résistance

Compétence : rédiger un résumé

Rappel : Suite à l’appel à la résistance du général de Gaulle du 18/06/1940, quelques milliers d’hommes qui ont fui la France, en particulier des militaires, se joignent à lui et créent les Forces françaises Libres.

Question :

A travers un exemple de résistant, montre pourquoi et comment la France résiste à l’Allemagne.

Sources :

  • Page 75
  • Pages 82 à 85
  • DVD 2 : film 12 et 13 : La résistance intérieure
  • Video Aubrac

La résistance s’organise progressivement entre les Forces Françaises Libres (FFL) basées à Londres depuis l’appel de de Gaulle du 18 juin 1940, et les résistants de l’intérieur (les FFI : Forces Françaises de l’Intérieur). Celles-ci comprennent de nombreux mouvements comme Combat, Libération, les FTP (Francs Tireurs et Partisans). A l’exemple  de Lucie Aubrac, tous sont motivés par des idéaux de liberté, d’égalité (contre le racisme), de souveraineté populaire. Leurs modes d’action sont divers : propagande, sabotages de voies de communication, assassinats de responsables allemands ou de collaborateurs, renseignements, distribution de journaux clandestins, de tracts, faux papiers. Ils risquent l’arrestation, la torture, la déportation ou la mort. Les colonies participent activement à cette résistance par ses soldats ou ses matières premières. De Gaulle envoie Jean Moulin pour unifier tous ces mouvements de résistance dans le CNR (Conseil national de la Résistance). Ils contribuent à la libération du territoire français à la suite du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie et de celui en Provence.  Paris est libérée en août 1944.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *