Controle 1ère guerre

Etude de documents :

Doc 1 :

samedi 25 mars 1916

“ Ma chère mère

Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer ? Je me demande encore bien des fois s’il est vrai que je suis vivant ; pense donc nous sommes montés 1200 et nous sommes descendus 300 ; pourquoi suis-je de ces 300 qui ont eu la chance de s’en tirer, je n’en sais rien, pourtant j’aurais du être tué cent fois et à chaque minute pendant ces huit longs jours, j’ai cru ma dernière heure arrivée. Oui ma chère mère, nous avons beaucoup souffert . A la souffrance morale de croire chaque instant la mort nous surprendre viennent s’ajouter les souffrances physiques de longues nuits sans dormir; huit jours sans boire et presque sans manger, huit jours au milieu d’un charnier humain, couchant au milieu des cadavres, marchant sur nos camarades tombés la veille.

Nous portons dans nos cœurs le deuil de tous nos camarades tombés à Verdun du 5 au 12 mars

Ton fils qui te chérit, Gaston”

1 ) Nature , date et auteur du document

2 ) A quelle bataille fait-on allusion dans ce document ? De quel type de guerre s ‘agit il ?

Document 2 :

Jamais n’a été infligée à un peuple, avec plus de brutalité, une paix aussi accablante et aussi ignominieuse qu’au peuple allemand la paix honteuse de Versailles. Dans toutes les guerres des derniers siècles, des négociations entre vainqueurs et vaincus avaient précédé la conclusion de la paix.

Mais une paix sans négociations préalables, une paix dictée, comme celle de Versailles, n’est pas valable, pas plus qu’un brigand n’est véritablement propriétaire après avoir renversé un malheureux à terre et l’avoir contraint à lui remettre son porte-monnaie.

La paix de Versailles nous a ravi plus de 70 000 kilomètres carrés et plus de 7 millions d’habitants. Pour garder le géant enchaîné, on a mis deux sbires à ses flancs, qui ont reçu le droit, conservé par les états vainqueurs, d’augmenter leurs forces militaires, tandis que notre armée, autrefois la plus forte et la plus brave du monde, était réduite à n’être qu’une force de police à peine suffisante pour maintenir l’ordre intérieur.

D’après Bulow, ancien chancelier de l’empereur allemand Guillaume II, Mémoires, Plon, 1931

1. Quelle est la nature du document ? Qui est son auteur et la nationalité de celui-ci ?

2. A quelle date précise a été signé le traité évoqué par l’auteur ?

3. Que reproche-t-il surtout à ses anciens ennemis ?

4. Quel état est désigné par l’expression « géant enchaîné « ?

5. Donne des exemples de « kilomètres carrés » perdus .

6. Pourquoi l’armée allemande est-elle comparée à une simple force de police ?

7. Pourquoi l’auteur considère t-il que cette paix est dictée et honteuse ?

Docs 1 et 2 :

A l’aide de tes réponses, des documents et de tes connaissances, dresse un bilan de la 1ère guerre mondiale au niveau démographique et politique dans un paragraphe d’au moins 10 lignes.

Soin, orthographe, rédaction des réponses : 2 points

Ce contenu a été publié dans Controles 3ème Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.