Regards sur l’Afrique

Objet : Cours histoire 5ème
Thème : L’Afrique au moyen-âge
Manuel utilisé : Hatier 2010

CHAPITRE 2 : REGARDS SUR L’AFRIQUE

Introduction : l’Afrique du VIII° au XVI° siècle

Documents page 110 : deux aspects de l’Afrique :

Carte P. 115 à décrire :

L’Afrique est un continent divisé entre plusieurs royaumes dont celui du Mali, où le commerce est dynamique en direction du nord ou de l’est du continent.

I° Un exemple de civilisation : l’empire du Mali

Dossier p.112-113

Faire les questions de l’activité

  1. Il se situe à l’Ouest de l’Afrique, entre le Sahara et la forêt dense. Il date des  13° et 14° siècles.
  2. Il est dirigé par un empereur, le Mansa : Kansan Moussa ; sa richesse est démontrée par les 60 000 hommes, 500 esclaves et les 3 kg or par esclave.
  3. Quant on se plaint, un juge est appelé. L’armée se compose d’une cavalerie et de l’infanterie
  4. Sa principale richesse est l’or et du commerce avec le Maghreb ; les principales villes marchandes sont Oualata, Tombouctou et Gao
  5. Le texte évoque la prière du vendredi (mosquée, pèlerinage à la Mecque)
  6. La mosquée de Djenné date du XIIIème siècle, elle est faite en banco ( terre crue et paille), elle est entourée d’une muraille longue de  75 m de côté.

La sculpture est en terre cuite, elle représente un cavalier sur son cheval.

Résumé :

L’empire du Mali est un empire puissant d’Afrique de l’Ouest. Dirigé par un empereur qui contrôle la justice, l’armée, il est à son apogée au XIV° siècle.  Il est très riche, grâce au commerce de l’or et du sel. Ces produits sont échangés avec le monde musulman. Une partie de la population est convertie à l’islam, de nombreuses œuvres dont les mosquées en témoignent.

II° L’intégration au commerce

P. 114-115

Commencer par la carte :

1)      Quels produits sont échangés ?

Produits échangés à classer :

  • Produits artisanaux : tissus, verreries, objets en métal, peaux,
  • Matières premières : or,  cuivre, ivoire
  • Produits agricoles : sel, noix de cola
  • Autres : esclaves

2)      Routes commerciales :

Placer quelques exemples :

Régions de départ Moyens de transport Etape Moyen de transport Destination finale
Mali (Tombouctou) caravane Ports du Maghreb bateau Europe
Darfour caravane Le Caire  caravane Syrie
Monomotapa caravane Ports océan indien bateau Inde, Chine

3)      Le développement des villes :

Ex : Tombouctou : la ville s’agrandit, elle attire des savants, des gens fortunés. La population en profite et améliore ses conditions de vie (maisons en argile)

L’empire du Mali est au cœur du commerce africain. De nombreux produits sont échangés. Le transport des matières premières, des produits artisanaux, des esclaves se fait par caravanes ou par voie maritime. Cette activité enrichit l’empire où les villes se développent, comme Tombouctou.

III° La traite des Noirs

P. 116 à 119

Questions de l’activité à compléter par les documents sur la vente des esclaves

Pour la question 7, utiliser aussi le doc 1 p.118 et 3 et 5 p.119

Rajouter question 8 personnelle : Cette trait est-elle importante ?

  1. Une razzia est une attaque en territoire étranger afin de faire un butin, elle est en général violente ;  les esclaves sont capturés par ruse ou par vol.
  2. Les esclaves sont vendus dans les villes commerciales à des marchands blancs (arabes) ; la scène représente des marchands qui examinent une bouche d’un esclave, tandis que d’autres sont enchainés.
  3. Les grands marchés fournisseurs d’esclaves sont Tombouctou, Gao, El Facher.
  4. Trajet suivi par Ibn Battuta : Gao, Tegguidda, traversée du Hoggar, Sijilmassa ; le voyage a duré  plus de 3 mois et il a fait plus de 2000 km
  5. Cette caravane compte 600 esclaves féminins.
  6. Le voyage est dur : Pas d’eau, tempête de sable, pas de routes.
  7. Les esclaves sont vendus dans le monde musulman sur les rives de la Méditerranée : Afrique du nord, Arabie
  8. Plusieurs millions de personnes sont concernées.

Résumé :

Pendant des siècles, l’Afrique a servi de réservoirs d’esclaves. Ceux-ci sont capturés lors de razzias par des marchands africains qui les emmènent dans le monde musulman après avoir traversé le Sahara dans de difficiles conditions. Ils sont alors vendus en Afrique du nord ou en Arabie où ils deviennent  domestiques, soldats ou ouvriers. Plusieurs millions de personnes ont ainsi été arrachées à leurs familles par cette traite des Noirs.

Conclusion : travail sur les œuvres d’art p.120

Doc. 1 Tête de Djenné Doc.3 Doc.4
Provenance Mali Mali Zimbabwe Bénin
Date XIIIème XIIIème XIIIème XVIème
Matériau Terre cuite Terre cuite Stéatite noire bronze
Fonction Protection ? Protection ? Culte des ancêtres

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>