La pauvreté dans le Monde

 

Objet : Cours géographie 5ème
Thème :  pauvreté, IDH, Kibera
Manuel utilisé : Hatier 2010

CHAPITRE 3 : LA PAUVRETÉ DANS LE MONDE

Introduction :graphique page 265 puis photos :

Comment définir la pauvreté ?

Environ 2.1 milliards de personnes vivent sous le seuil de pauvreté (2 $ par jour) mais il y a de grandes différences selon les pays.

I° Exemple: le bidonville de Kibera

Pages 268-269

http://www.ina.fr/video/VDD09042419/kenya-bidonville-de-kibera-a-nairobi-video.html

http://ios.mobapp.ina.fr/video/3267013001022/nairobi-le-bidonville-de-kibera.fr.html

  1. Nairobi est la capitale du Kenya. Kibera est un quartier qui se situe à l’ouest, à 3 km du centre.
  2. Les maisons sont en boue, les toits en tôles. Les planchers sont à même le sol, ce qui entraîne des infiltrations. Ces maisons sont petites (une seule pièce).
  3. La circulation est rendue difficile par l’étroitesse des rues et leurs mauvais état : pierres, troues, ordures. Les habitants circulent à pied.
  4. Les rigoles posent des problèmes d’insalubrité. Elles dégagent de mauvaises odeurs et sont porteuses de bactéries dangereuses pour les habitants.
  5. Manque d’accès à l’eau : 1 point d’eau pour 132 personnes

Manque d’accès aux installations sanitaires : 1 latrine en bois pour 53 personnes

Manque d’accès à l’électricité : 42 % des habitants n’en bénéficient pas.

  1. On peut penser qu’il y a peu d’écoles et d’hôpitaux.
  2. Les différences sont importantes entre le bidonville et le centre d’affaires situé à quelques kilomètres. On note aussi la présence d’un golf.

Conclusion : Montrer que Kibera est un bon exemple d’un quartier réservé à une population pauvre.

Résumé :

Kibéra est un très grand bidonville de la banlieue de Nairobi, capitale du Kenya, pays d’Afrique de l’ouest. Il est caractéristique de la pauvreté à cause de ses habitations qui ne sont que des pièces construites avec des matériaux de récupération et sans aucun confort. Les rues ne sont que des chemins de terre traversés par de rigoles remplies d’eau et de déchets. Les équipements collectifs sont presque inexistants : les habitants n’ont pas un accès privé à l’eau, aux sanitaires et à l’électricité. Les écoles et les centres de santé sont peu présents.

II° Un monde divisé en deux.

Plusieurs indicateurs permettent de déterminer la pauvreté :

  1. L’IDH : l’indice de développement humain
  2. L’IPH : indice de pauvreté humaine

Étude de la carte de l’indice de développement humain pages 182-183 :

A° L’indicateur de développement humain (IDH)

 

a) Quels sont les 3 éléments mesurés par l’IDH ?

c) Sur cette carte de l’IDH, colorie :

  • en rouge, les pays ayant un IDH élevé
  • en orange, les pays ayant un IDH moyen
  • en jaune, les pays ayant un IDH faible

d) Sur quels continents la plupart des pays ont un IDH élevé ?

e) Sur quel continent trouve-t-on la majorité des pays ayant un IDH faible ?

B° L’indice de pauvreté humaine page 270-271 :

Définition page 271 à recopier :

L’indice de pauvreté humaine s’attache aux carences dont souffre une population (en % de la population). L’IPH tient compte de :

  • La santé : risque de ne pas atteindre 40 ans
  • L’instruction : % d’analphabètes chez les adultes.
  • Avoir un niveau de vie décent : pourcentage de la population n’ayant pas d’accès à un point d’eau aménagé et % d’enfants souffrant d’insuffisance pondérale.

Si on prend en compte ces deux indices, on peut séparer le Monde en deux parties : le Nord, plus riche et le Sud qui regroupe les pays souffrant de pauvreté.

Tracer la courbe sur la carte.

Cependant, la pauvreté existe aussi dans des pays riches :

Exercice 1 p.276:

  1. Entre 4.2 et 8 millions de personnes sont pauvres
  2. Les difficultés sont la recherche d’un logement, les études, le travail les soins médicaux.
  3. Elles vivent dans les rues.

Résumé :

Les populations pauvres sont présentes sur tous les continents mais sont nettement plus nombreuses en Amérique latine, en Asie et surtout en Afrique. A l’intérieur des continents, il existe des différences de richesse et de développement : exemple en Asie, la Chine est plus riche que le Bengladesh. De fortes inégalités touchent les habitants d’un même pays, qu’il soit riche ou pauvre, comme par exemple en France, ou dans une même ville comme à Nairobi au Kenya.

 

 » »

III° Pauvreté et développement durable

Travailler les documents 1, 2, 3 et 4 p.272-273

1 : revenu faible, mauvaise santé, malnutrition, insuffisance de l’instruction, victimes des guerres et des catastrophes naturelles, ainsi que du réchauffement climatique.

2 : ils ne peuvent construire sur des terrains plats car le prix est trop élevé ; les pentes sont ravinées par les fortes pluies et provoquent des coules de boue.

3 et 4 : les pauvres déforestent les pentes pour obtenir du bois pour se chauffer, pour la cuisine et pour faire du charbon de bois qu’ils vendent.

La terre est appauvrie par les pluies qui ruissellent et qui se transforment en coulées de boue qui peuvent être meurtrières

Exercice : en utilisant ces documents et le tableau 5, démontre que la pauvreté est un obstacle au développement durable :

  • Pilier économique : les populations n’ont pas d’argent, donc ne peuvent investir, donc ne peuvent pas améliorer leurs revenus.
  • Pilier social : les pauvres vivent mal leur vie quotidienne : santé, éducation, malnutrition
  • Pilier environnemental : l’érosion est accélérée par la déforestation