Discriminations

Objet : Cours éducation civique 5ème
Thème : Discriminations
Manuel utilisé : Hatier 2010

 Chapitre 1 : Les discriminations

I° Étude de cas : le football face au racisme


Questions :
1.    L’origine de l’affaire :
a)    Que se passe-t-il lors du match qui se déroule à Lagnieu le 25 janvier 2009 ?
b)    Comment réagit la victime ?
c)    Quelle décision prend Makam Traoré ?
d)    Quelle association le soutient ? Qu’espère-t-elle obtenir ?

2.    Le procès :
a)    Quelle loi condamne le racisme ?
b)    Quelle est la peine maximale prévue par la loi ?
c)    Quel principe fondamental doit être respecté ?
d)    Quelles sanctions pénales sont infligées à l’auteur des insultes ? Explique-les.

Réponses :
a)    Le joueur Traoré est victime d’insultes racistes de la part des supporters et d’un joueur adverses.
b)    Il craque : il pleure, et souhaite même quitter la France
c)    Il porte plainte pour insultes racistes.
d)    Il est soutenu par la LICRA pour faire condamner son agresseur.

a)    La loi Pleven condamne le racisme.
b)    La peine maximum est de 1 an et 45 000 e d’amendes.
c)    L’égalité doit être respectée.
d)    Le joueur adverse est condamné à 4 mois de prison avec sursis, une mise à l’épreuve de deux ans et ne doit pas fréquenter une enceinte sportive pendant deux ans (jeu et tribune)

Pour compléter : interview de Thuram :

II°   Des êtres humains différents au sein d’une seule humanité :

Etude des documents pages 10-11

Questions 1 à 8 page 13 :

  1. Elle ne participe pas aux JO des valides car elle est handicapée.
  2. Elle ,’a pas eu droit à un logement car elle a un nom à consonance étrangère.
  3. On a créé des jeux paralympiques.
  4. et 5. Dans l’article 225.1 du code pénal, il est précisé que toute distinction opérée à partir du patronyme est une discrimination.

6. On peut être victime de discriminations à cause de son origine, de son aspect physique, de son handicap, de sa religion, de son sexe

7. Les conséquences peuvent être des exclusions du travail, des loisirs, de l’accès à la proprièté et des agressions physiques ou morales.

8. Réponse libre.

Synthèse :

Il existe de nombreuses différences entre les êtres humains : langues, religions, couleurs de peau, coutumes, handicaps, … Mais nous appartenons tous à la même espèce humaine car nous descendons tous du même groupe d’individus qui vivaient il y a 100 000 ans entre l’Afrique du Sud et le Moyen-Orient.

Pourtant de nombreux êtres humains sont victimes de discriminations : sexisme, racisme, vexation, moqueries, … La loi condamne ces discriminations car elle veut respecter l’égalité entre les hommes.

II° la lutte contre les discriminations.

1) Le testing :

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/2978924001005/le-testing-va-etre-legalise-sos-racisme-l-utilise-depuis-1999.fr.html

Des entreprises sont testées par des hommes et des femmes de couleur de peaux différentes pour voir si elles refusent des embauches ou des clients.

2) La justice  et la loi :

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (  France, 26/8/1789 ) :
Art 1 :
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ( ONU, 10/12/48 ) :
Art 2 (extrait ) :
Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
Art 3 :
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Code pénal :
Art 225-1 :
Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques en raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.
Art 225-2 :
La discrimination définie à l’article 225-1 commise à l’égard d’une personne physique ou morale, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsqu’elle consiste à refuser d’embaucher, à sanctionner ou à licencier une personne.

Loi Pléven ( France, 1/7/72) :
Art 1 :
Ceux qui […] auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 300 à 45 000 euros.
Art 2 :
Seront punis comme complices d’une action qualifie crime ou délit ceux qui […] auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet.
Art 3 :
La diffamation commise […] envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 45 à 45 000 euros.

  1. Quels textes affirment que les hommes sont égaux ? De quand datent ces textes ?

>>> La DDHC, texte français du 26/8/1789 et la DUDH, texte de l’ONU du 10/12/48, affirment que les hommes sont égaux.

  1. Quels textes français punissent les auteurs de discrimination ?

>>> Code pénal et loi Pléven.

  1. Soulignez dans les documents les motifs pour lesquels des personnes peuvent être victimes de discrimination.

  1. Que risquent les auteurs de discrimination ?

>>> Les auteurs de discrimination risquent des peines d’emprisonnement d’un mois à un an et une amende de 45 à 45 000 euros.

3) Des campagnes contre le racisme : exemple : la campagne des bracelets noirs et blancs dans le football

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/2764577001008/campagne-de-lutte-contre-le-racisme-le-paris-fc.fr.html

4) Les chansons :

LILY de Pierre Perret

On la trouvait plutôt jolie, Lily

Elle arrivait des Somalies, Lily

Dans un bateau plein d’émigrés

Qui venaient tous de leur plein gré

Vider les poubelles à Paris.

Elle croyait qu’on était égaux, Lily

Au pays de Voltaire et d’Hugo, Lily

Mais, pour Debussy, en revanche

Il faut deux noires pour une blanche.

Ca fait un sacré distinguo.

Elle aimait tant la liberté, Lily

Elle rêvait de fraternité, Lily.

Un hôtelier rue Sécrétan,

Lui a précisé en arrivant

Qu’on ne recevait que les Blancs.

Elle a déchargé des cageots, Lily

Elle s’est tapée les sales boulots, lily

Elle crie pour vendre des choux-fleurs

Dans la rue, ses frères de couleur

L’accompagnent au marteau-piqueur.

Et quand on l’appelait Blanche-Neige, Lily

Elle se laissait plus prendre au piège, Lily.

Elle trouvait ça très amusant

Même s’il fallait serrer les dents.

Ils auraient été trop contents.

Elle aima un blond frisé, Lily

Qui était tout prêt à l’épouser, Lily

Mais la belle-famille lui dit:

Nous ne sommes pas racistes pour deux sous,

Mais on ne veut pas de ça chez nous.

Elle a essayé l’Amérique, Lily

Ce grand pays démocratique, Lily

Elle aurait pas cru sans le voir

Que la couleur du désespoir

Là-bas aussi ce fut le noir.

Mais dans un meeting à Memphis, Lily

Elle a vu Angela Davis, Lily

Qui lui dit : Viens ma petite sœur

En s’unissant on a moins peur

Des loups qui guettent le trappeur

Et c’est pour conjurer sa peur, Lily

Qu’elle lève aussi un poing rageur, Lily

Au milieu de tous ces gugus

Qui foutent le feu aux autobus

Interdits aux gens de couleur.

Mais dans ton combat quotidien, Lily

Tu connaîtras un type bien, Lily

Et l’enfant qui naîtra un jour

Aura les couleurs de l’amour

Contre lequel on ne peut rien…

On la trouvait plutôt jolie, Lily

Elle arrivait des Somalies, Lily

Dans un bateau plein d’émigrés

Qui venaient tous de leur plein gré

Vider les poubelles à Paris.

Questions :

  1. Qui est Lily ?
  2. Relève les mots qui se rapportent à la devise de la République française.
  3. Pourquoi la France et les Etats-Unis lui semblent des pays de rêve?
  4. Définir discrimination
  5. Cite trois exemples de la discrimination qui frappent Lily .
  6. Quel pays reconnaissait légalement cette discrimination autrefois?
  7. Relève dans le texte un exemple de discrimination dans ce pays.
  8. Quel personnage a lutté contre cette discrimination là-bas?
  9. Quel texte législatif interdit la discrimination en France ?
  10. Que risquent aujourd’hui les gens qui pratiquent cette discrimination en France ?
  11. A quelle autre discrimination pourrait se heurter Lily ? Explique
  12. Correction :
    1. Lily est une immigrée africaine
    2. Les mots sont : égaux, liberté, fraternité
    3. La France et les Etats-Unis sont des démocraties.
    4. Def
    5. Elle est refusée à l’hôtel ; sa belle famille la refuse ; on l’appelle « Blanche neige »

    6. Les Etats-Unis avaient une politique discriminatoire.
    7. Discriminations dans les bus.
    8. Angéla Davis a lutté contre les discriminations.
    9. Loi Pleven
    10. Ils risquent la prison et une amende.
    11. Elle pourrait être discriminée pour sa religion ou parce qu’elle est une femme.

 

Exemple de discrimination dans l’histoire : les Juifs pendant l’occupation nazie  (Pages 16-17)
Dans les années 1930 Hitler, chef du parti nazi, arrive au pouvoir en Allemagne. Il mène une politique d’extermination des handicapés physiques et mentaux, des communistes, des homosexuels, des tziganes et des juifs. A partir de 1940 l’armée allemande envahit la plupart des pays européens et traite leurs populations en esclaves. Pendant la seconde guerre mondiale les nazis exterminent 6 millions de juifs européens.
Doc 4 :
  1. Quel âge a Anne Franck en juin 1942 ? Que reçoit-elle pour son anniversaire ? Que devient cet objet ?
  2. Quel pays quitte-t-elle après l’arrivée d’Hitler au pouvoir ? Dans quel pays sa famille s’établit-elle ?
Doc 2 :
  1. Montrez que, pour Hitler, les hommes ne sont pas égaux. Recopiez la définition de « racisme » ( p 12 )
  2. D’après vos connaissances, dites ce qu’est le judaïsme.
Doc 3 Texte 1 :
  1. Recopiez les définition de «  discrimination » ( p 12 ) et d’antisémitisme ( p 17 )
  2. Montrez que les juifs sont victimes de discrimination.
Doc 4 :
  1. La police allemande traque les juifs dans toute l’Europe. Une fois arrêtés, que deviennent-il ?
  2. Que fait la famille d’Anne pour ne pas être déportée ?
  3. Que devient Anne ?
Corrigé :
  1. Anne a 13 ans en juin 1942. Pour son anniversaire elle reçoit un cahier qui devient son journal.
  2. Après l’arrivée d’Hitler au pouvoir elle quitte l’Allemagne et sa famille s’établit aux Pays-Bas.
  3. Pour Hitler les hommes sont divisés en races. Le racisme est une forme de discrimination consistant à penser qu’il existe des «  races » supérieures aux autres.
  4. Le judaïsme est une religion. Ce n’est pas une race.
  5. La discrimination est le fait de distinguer une personne en fonction de son origine, de son apparence, de ses opinions… pour la traiter différemment, de façon injuste. L’antisémitisme est une forme de racisme dirigé contre les juifs.
  6. Les juifs sont victimes de discrimination : Ils doivent porter l’étoile jaune, rendre leurs vélos. Ils n’ont pas le droit de prendre le tram, de circuler en voiture ou en bus. Ils ne peuvent pas faire leurs courses quand ils le veulent. Ils ne peuvent aller que chez un coiffeur juif. Ils n’ont pas le droit de sortir dans la rue entre 8H du soir et 6H du matin, d’aller au théâtre, au cinéma ou dans d’autres lieux de divertissement. Ils ne peuvent fréquenter que des écoles juives.
  7. Arrêtés, les juifs sont déportés dans des camps de concentration ou d’extermination. Ainsi, 6 M de juifs sont morts.
  8. Pour éviter la déportation la famille d’Anne doit se cacher.
  9. Mais elle est arrêtée en 1944 et déportée. Anne meurt du typhus au camp de Bergen Belsen

Laisser un commentaire