les entreprises transnationales

Objet : Cours géographie 4ème
Thème : entreprises transnationales
Manuel utilisé : Hatier 2010

CHAPITRE 4 : LES ENTREPRISES TRANSNATIONALES

Introduction : Définition : c’est une entreprise qui, à partir du pays où elle est née, a développé son activité dans plusieurs pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de ses filiales. Leur nombre est en forte hausse, la majorité sont américaines, japonaises ou européennes. (p.287)

I° Exemple : Renault

Dossier p.288 à 291

A)     La stratégie de l’entreprise

1)      Le pays d’origine est la France, où se trouvent le siège social, le centre de recherches, 13 usines, et c’est le pays où elle réalise 30% de ses ventes.

2)      Renault est présente dans tous les continents par des usines et par des ventes

3)      Elle a commencé à devenir une firme mondiale à partir des années 1990 ; soit elle s’allie avec d’autres entreprises (Nissan), soit elle les rachète (Dacia).

4)      L’alliance avec Nissan est une réussite car elle vend 6 millions de véhicules, elle fait des économies (partage des dépenses comme pour le véhicule électrique).

5)      Elle s’implante dans des pays à faibles salaires.

Résumé :

Renault est une firme transnationale française produisant des automobiles. Elle est présente sur tous les continents, où elle possède de nombreuses usines comme au Brésil, en Russie, en Inde, … Elle s’est alliée avec d’autres entreprises (Nissan, Daimer) ou en a racheté certaines (Dacia, Samsung). Ainsi, elle fait des économies d’échelle et profite de la main d’œuvre à bas salaires. Elle est ainsi devenue une des plus grandes entreprises mondiales.

B)      Les conséquences de cette stratégie.

Pages 290-291 :

1)      La production est la plus forte dans l’Union Européenne ( UE) mais elle a le plus progressé sur les autres continents : Russie, Asie, …

2)      Elle a reculé dans l’UE

3)      Cette phrase signifie que de moins en moins de voitures sont produites en France,

4)      La conception des voitures  reste nationale.

5)      Les conséquences de ces délocalisations sont la suppression d’emplois en France.

6)      Par contre, en Roumanie, les conséquences sont positives car Renault crée des emplois  et transfert sa technologie. Le pays augmente son niveau de vie.

Résumé :

Les délocalisations  de Renault dans les pays étrangers ont des conséquences sur la vie des hommes et des territoires. En France, les suppressions d’emplois se multiplient, alors que dans les pays où l’entreprise se développe, de nombreuses usines sont créées et ces pays bénéficient de transferts de technologies. Au total, les bénéfices de Renault sont plus importants.

II°  La puissance des entreprises transnationales

Livre pages 294 à 297 :

Montrer :

  1. p.294  : Leur origine
  2. p.295 et 3 p.297 : Leur force
  3. B p.296 : Les raisons du développement de ces firmes
  4. Cours sur Renault + texte 4 p.297 : Les conséquences des délocalisations
  1. La plupart des FTN sont originaires de la Triade.
  2. Leur chiffre d’affaires est parfois supérieur au PIB de certains états. Elles réalisent d’importants transferts d’argent, les IDE (investissements directs à l’étranger) dans les pays développés et dans des Etats qui se développent.  (Brésil, Chine, Inde, …)
  3. Elles se développent à cause  la baisse des couts de transports,  des bas salaires, de la présence de matières premières, de l’ouverture des frontières ; elles veulent aussi  plus proches de leurs clients
  4. Les conséquences sont la suppression d’emplois dans les pays développés, une nouvelle division des tâches dans l’entreprise. Dans les pays du sud, elles pillent les ressources, sous-payent leurs salariés et augmentent  la pollution.

Planisphère : Placer :

  • Les principales zones d’implantation des sièges sociaux des transnationales